Cap sur les Huitièmes.

Lundi 10 Avril 2017, 08h21


Dès sa première saison en fédérale 1, le Rugby Club Nîmois prend la direction des phases finales du Trophée Jean Prat. Comme si le club nîmois n’avait véritablement jamais quitté le haut niveau du rugby amateur. Les mémoires ont parfois tendance à être courtes… Mais quel chemin parcouru depuis 2012 ! Depuis cette « annus horribilus » où le Rugby Club Nîmois se retrouve en fédérale 3 après avoir espéré la ProD2… Un chemin de croix long de 5 ans fait de hauts et de bas, mais toujours avec cette volonté de redonner ses lettres de noblesses au RCN, et de créer le Rugby Club Nîmois de demain. Alors dire que cette saison le club Nîmois a atteint ses objectifs, est un doux euphémisme. Arrivés sur la pointe des crampons, avec comme seule ambition de jouer le maintien, nos joueurs ont su, au fil des matchs, marquer de leur empreinte la fédérale 1, montrer qu’ils méritaient amplement leur place au plus haut niveau du rugby amateur. Rivalisant avec des équipes comme Grasse, Castanet Tolosan, Mâcon ou Strasbourg, des habitués de longue date des joutes de fédérale 1.

A l’image de cette dernière rencontre en terre Tarnaise contre Lavaur remportée sur le fil par un collectif de 23 joueurs qui ont tout donné jusqu’à la dernière seconde et cette pénalité de Simon Vilaret pour le gain de la rencontre 19 à 18. Pas de tout repos pour les cardiaques, nous vous l’accordons ! Mais quel plaisir de voir au coup de sifflet final ses sourires aux lèvres, même des vieux briscards comme Greg Hieronimus. Quelle émotion de voir les yeux embrumés de ce vieux loup de mer de Michel Bérard ! Quel régal de voir la communion de ces gladiateurs avec les supporters venus les encourager. C’est aussi cela le rugby, des regards, des visages, des sourires, des larmes, des joies… C’est sûrement pour cela que nous aimons à la folie ce sport. Alors, Messieurs, une nouvelle fois, MERCI ! Et que la fête continue !

Un bonus défensif... et quelques regrets !

Dimanche 17 Septembre 2017, 18h29

En jouant en seconde période à 14 pendant 20 minutes, le Rugby Club Nîmois ne s'est pas facilité la tâche ! Après avoir contenu les multiples assauts de Villeurbanne dans le premier acte, tournant même, contre le cours du jeu, à la pause 13 à 13 sur un score de parité suite à un exploit d’Antoine Lubrano, nos joueurs entamaient la deuxième mi-temps avec d'autres ambitions. Avec plus de maîtrise, plus de volonté dans le jeu, les rouge & vert menaient même à vingt minutes de la fin de la partie par 23 à 16 après un essai en bout de ligne de Michaël Chiker. Mais c’était sans compter notre indiscipline et un arbitrage difficilement compréhensible – notamment sur les deux cartons – que la rencontre bascule en faveur des locaux et ce score de 26 à 23. Un résultat laissant un goût amer, quelques regrets… Mais aussi un point de bonus qui comptera certainement à la fin de la saison.

Bon pour le moral !

Lundi 11 Septembre 2017, 07h55

 

Un sentiment largement partagé à la sortie des vestiaires. Par les joueurs et le staff. « On a obtenu l’essentiel, le succès » résumait parfaitement Fred Lloveras. Cette victoire face au promu Vienne (27-6) était donc vécue comme un soulagement après des matchs de préparation en demi-teinte. Et les sourires des joueurs en disaient long sur le doute qui commençait peut-être à s’installer dans le groupe après cette pré-saison… Alors évidemment, la feuille de match n’a pas été parfaite, Nîmes se montrant parfois brouillon ou sur courant alternatif. Mais les joueurs nîmois ont véritablement retrouvé leurs valeurs de combat, d’engagement avec un rideau défensif intransigeant. Et ils ont su faire preuve d’intelligence de jeu avec un jeu au pied permettant d’inscrire trois de ses quatre essais. Synonyme de bonus offensif. Et comme l’écrivait notre partenaire Midi Libre, permettant à « Kaufmann de retrouver le sourire ». 

Le Rugby Club Nîmois a été au rendez-vous

Dimanche 10 Septembre 2017, 15h03

dANS 

 

Dans la semaine, le capitaine Nicolas Alcalde l'avait dit : "Nous voulons entrés dans la compétition !". Des déclarations qui faisaient suite aux deux défaites successives en match de préparation. Avec cette victoire 27 à 6, et le bonus offensif en poche, notre équipe a donc fait le job ! 4 essais au compteur, dont trois de Tavité et un de Tim Daniel.

Il reste du boulot mais l’essentiel est là…

Dès demain sur notre site et sur Facebook, retour sur le match avec notamment l’œil d’Armand.

Notre adversaire du week-end vu par le Dauphiné Libéré

Vendredi 08 Septembre 2017, 08h11

 

Le CS Vienne

Pour sa troisième aventure en Fédérale 1, le CS Vienne a constitué un effectif compétitif au visage séduisant Avec pas mal d’anciens Berjaliens, dont notamment les joueurs Grégort Puyo (centre), Frédéric Montagnat (talon) et Jérémy Guillot (3ème ligne), cette équipe a une fière allure et une réelle expérience du haut niveau malgré son statut de promu.

Les hommes à suivre.

Grégory Puyo (3/4 centre)

A 32 ans, le béarnais d’origine veut se lancer un nouveau défi. Après avoir porté les couleurs de Pau, Béziers et du CS Bourgoin Jallieu, le robuste centre a posé ses valises pour cette saison à Vienne. International chez les jeunes (8 sélections avec les U21), « Greg » a de la bouteille avec près de 280 matchs chez les professionnels. Vienne a attiré dans ses filets une pointure, à la fois homme de défi et d’expérience.

Mathieu Cambérabéro (m)

Chez les Cambé, c’est déjà la troisième génération de rugbymen talentueux. Voultain d’origine, Mathieu est ensuite passé par les jeunes lyonnais puis à Béziers en ProD2 avant de faire le ROC (Valence-la Voulte) puis le VRDR (Romans-Valence) ces dernières saisons. Le demi de mêlée a de l’expérience et de la connaissance de cette division Fédérale 1 dans laquelle il a déjà joué plus de 50 parties et une quarantaine en ProD2 à seulement 27 ans. Et puis, à Nîmes, les Cambé on connaît…

 

Grenelle de la Santé

Lundi 04 Septembre 2017, 10h17


Face à l’augmentation des blessures – notamment des commotions cérébrales - , le rugby français a décidé de se mobiliser avec la mise en place d’un Grenelle de la santé (première réunion demain). Car ce chantier, centré sur le rugby professionnel, pourra servir de réflexion pour tout le monde de l’Ovalie. Car les enjeux dépassent le cadre du rugbypro. Comme le soulignait  sans concession dernièrement Gaël Arandiga, ancien DG de Provale, aujourd’hui DG du club de Montauban : « Nous devons nous saisir rapidement des enjeux médicaux dans notre sport. De tous les enjeux. Je pense par exemple : aux compléments alimentaires. Certes ce ‘est pas du dopage. Mais cette supplémentation alimentaire est un vrai danger pour la santé. Dans quel état sera à 40 ans un gamin qui a été confronté des son plus jeune âge à un régime  hyper protéiné dans le but de predre du muscle ? Notre responsabilité est colossale ! » Et le chantier immense…

Dernier hommage à notre joueur Christophe Rouchossé

Lundi 28 Août 2017, 08h52

 

Les amis de Christophe Rouchossé ont rendez-vous le dimanche 3 septembre à 12 h 00 plage du piemenson à Salin de Giraud ..

Pour partager un apéro dinatoire en son honneur dans la joie des troisièmes mi-temps avec Lucie Rouchossé .

 

Plage de Piemanson, D36D, 13129 Salin de giraud, France

Du pain sur la planche

Samedi 26 Août 2017, 13h08

 

Ce vendredi (ndrl 25 août), l’ASV Lavaur entamait sur la pelouse du stade Kaufmann un stage d’intégration et de préparation en terre Gardoise. Un début de stage qui laisse augurer de bien belles choses pour le club tarnais, tant son jeu semble d’ores et déjà bien huilé. On savait que cette équipé était joueuse. Face au jeu de mouvement, une alternance de jeu long et de jeu court et surtout d’intelligence, les joueurs nîmois ont subi, balbutié leur rugby. Et les rares occasions que le Rugby Club Nîmois a eu , ce sont souvent soldés par des imprécisions. A presque 15 jours de la reprise du championnat le 10 septembre contre Vienne à domicile, les nîmois ont du pain sur la planche. Dès lundi pour préparer le dernier match de préparation contre Nica : samedi 2 septembre à 19h30 au stade Kaufmann.

 

 

Un début prometteur

Samedi 19 Août 2017, 06h21


Ca y est. C'est reparti ! La saison a, bel et bien, repris ce vendredi soir au stade Millet d’Agde pour le Rugby Club Nîmois. Rien d’officiel mais ces matches de préparation sont l'occasion d'évaluer l'assimilation du projet de jeu, tout en testant physiquement les joueurs. « L’objectif est de retrouver ce qu’on a travaillé ces dernières semaines, que ce soit sur les phases de conquête, sur les zones de ruck, nos attaques et nos systèmes de défense », explique Michel Bérard, le manager du Rugby Club Nîmois. Au-delà du jeu, c’est aussi l’occasion pour les staffs de faire le point sur la forme de leur groupe. « Ce sera une réelle évaluation » avait prévenu le manager. « Si certains croient que ce sera un match amical, ils se trompent. C'est une opportunité. À eux de la saisir ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le collectif nîmois a répondu présent en laissant entrevoir des belles possibilités pour cette nouvelle saison. Joueurs, les  Nîmois ont répété leurs gammes. Avec à la clé deux essais (un de la nouvelle recrue Antoine Lubrano et un signé Michaël Chiker)et une victoire 12 à 0. Un score qui aurait pu être beaucoup plus lourd sans quelques maladresses et un manque cruel de réalisme des rouge et vert. « On doit réellement travailler ce volet. A ce niveau, c’est pas normal de laisser en route deux à trois essais. Il faut qu’on soit plus réaliste. Tuer le match quand on peut ! » analysait à chaud l’entraîneur Jean Baptiste Poulon, un tantinet agacé. On ne doute pas que les joueurs nîmois auront à cœur de rectifier le tir. Et ce dès vendredi à 19h sur sa pelouse pour le deuxième matche de préparation contre Lavaur.

 

 

 

 



 

Et si vous sautiez le pas !

Vendredi 18 Août 2017, 08h22

 

Il peut être jeune ou âgé, chauvin ou beau joueur, dédaigneux ou humble, « gueulard » ou sage... Il n’existe pas de prototype du supporter de rugby. Alors certes, on ne parle dans le mundillo rugbystique que de supporter. Pas d’ambiguïté avec les termes d’Ultras et d’hooligans, propres au football. C’est certain, il n’y a pas un stade Vélodrome version rugby ou une Bombonera de l’ovalie. Mais cela n’empêche pas la passion et la fierté du supporter. Une passion débordante, sans jamais de frasque, qui s’organise généralement grâce aux groupes de supporters. Et le Rugby Club Nîmois a le sien avec les Aficionados du  RCN. Découvrez leur activité et les avantages dont vous pouvez bénéficier en devenant un aficion.


http://lesaficionadosdurcnimes.eklablog.com/abonnez-vous-av…