Portrait de Recrues : Grégory Hieronimus

Jeudi 25 Août 2016, 12h32

Portrait de Recrues Gregory Hiernonimus

 

Greg Hieronimus, troisième ligne 

1m92 / 103kg

 

Alsacien de souche, même s'il est né dans la capitale du rugby (Toulouse), Gregory Hieronimus s'est d'abord façonné au basket.  Option Sport-Etudes. Ce n'est qu'en troisième qu'il cède aux sirènes du monde ovale, macis surtout à l'insistance d'un oncle qui plus est Président de l'Ecole de Rugby. Bien lui en a pris ! En moins de trois ans, il se retrouve propulsé au sein de l'équipe Une de Colmar qui évolue, à l'époque, en troisième division. Et comme ce bel athlète, à la fois technique et combattant, mord à pleines dents son nouveau sport, c'est les portes de l'Equipe de Frances des moins de 19 ans qui s'ouvrent à lui. Devant lui se dessine une belle carrière dans ce rugby professionnel balbutiant. Les cadors du championnat de l'époque posent leurs regards sur lui. Agen, La Rochelle, Grenoble... C'est à Montpellier que Greg pose ses valises. Dans le tout nouveau centre de formation. Avec au programme : Reichel, Pro D2 puis Top 16. La belle vie ! Un destin en devenir avec déjà des perspectives d'autres clubs, même à l'étranger en Angleterre. Et puis la tuile. La grosse. Au nom d'hernie discale. Arrêt des jeux. Fin de l'histoire. Retour à la réalité ! Dans son malheur, heureux d'avoir suivi les bons conseils de maman : n'oublie jamais les études ! Pour oublier, garder le moral, il met toute son énergie dans son travail et dans sa guérison. Tel un gladiateur ! Tout cela finit par payer, et les chemins des stades s'ouvrent de nouveau. Fédérale 3, Fédérale 2, Fédérale 1. Palavas, Lunel,  Nîmes, Agde. Greg Hieronimus à tout connu. Rencontre avec le "vieux" du groupe (il aura 35 ans à lin de l'année), mais qui garde toute sa fraîcheur.

 

Greg, tu as tout connu ! Peux tu nous dire en deux mots ce qui différencie la fédérale 1 de la fédérale 2 ?

Plus de technique, plus de physique, plus de vitesse. Bref c'est plus ! Plus sérieusement, en fédérale 1, les phases de conquête sont primordiales. Si tu recules en mêlée, si tu n'as pas tes ballons en touche, cela va être compliqué. Tu es pas invité ! C'est ce que Nîmes a déjà vécu. C'est ce que j'ai vécu une saison avec Agde. C'est donc un autre rugby ! Plus exigeant. 

 

Puisque tu parles de conquête, tu es un joueur polyvalent ?

C'est vrai j'ai joué 2eme ligne, 3eme ligne aile. Ces derniers temps à Agde je jouait 3eme ligne centre, numéro 8. J'aime ce poste car il nécessite des qualités de combattant mais aussi de vision et d'intelligence du jeu. Toutefois, j'arrive à Nîmes avec aucune prétention.

 

Ton retour à Nîmes ?

Tu sais j'ai toujours gardé des contacts avec le Rugby Club Nîmois et des joueurs qui, comme Romain Raynaud, sont des amis. Puis je connais bien JB Poulon avec qui j'ai joué ou Michel Berard qui était déjà là. 

 

Tu reviens avec quels objectifs ?

Le deal est clair avec le staff. Il me reste quoi trois à quatre saisons encore. J'ai envie de me lancer un dernier défi. De me remettre une dernière fois en question, repartir de zéro. Le RCN m'en donne la possibilité, j'en suis ravi. Et puis je suis à un moment de ma carrière sportive où j'ai envie de transmettre. Partager mon expérience. Et faire cela ici, dans un club qui depuis ces dernières années a fait le choix de la jeunesse, de la formation, c'est plutôt sympa. Le RCN devrait être un exemple pour beaucoup de clubs!

 

Soit. Mais certains observateurs pensent que cette jeunesse dont tu parles va être notre point faible cette saison en fédérale 1 ?

Peut-être. Le collectif peut faire soulever des montagnes. Je l'ai vécu à Agde. Et dans ce groupe du RCN, il y a de la joie de vivre ensemble ! Et puis il y du sérieux ! Ma seule interrogation est la mêlée. Car comme je te disais c'est un monde entre la fédérale 2 EDR 1. Mais on y travaille.

 

Dernière question : ton regard sur la poule ?

C'est pas la poule de la mort de la saison dernière. C'est ouvert, mais ne vous attendez pas à des scores fleuves. Cela va se jouer, à chaque match, sur des détails. Ce sera serré ! Il faudra être derrière nous de la première à la quatre vingtième minute !



Portrait de Recrues : Jean Béloqui

Jeudi 25 Août 2016, 08h53

Portrait de Recrues - Jean Béloqui


A la reprise des entraînements, de nouvelles têtes ont fait leur apparition au sein du Rugby Club Nîmois. Avant le début du championnat de Fédérale 1, découvrez les portraits des recrues de la saison 2016/2017

Nom : Beloqui
Prénom : Jean

Le tracteur basque. Ce deuxième ligne d'1m94 pour 115 kilos, en provenance de Chateaurenard, aura la lourde tâche de faire oublier au public du stade Kaufmann notre cher David Dos Reis. Ce qui ne sera pas une mince affaire. Mais on ne doute pas que ce jeune joueur de 26 ans sera relever un tel défi. Natif du Pays Basque (son cœur balance plus du côté du BO que de l'Aviron), il a fait toutes ses classes au sein du Saint-Jean de Luz Olympique (SJLO). Une enfance entre rugby et pelote basque. C'est à l'âge de 18 ans qu'il quitte son Océan préféré pour rejoindre les bords de la Méditerranée et le club de Montpellier pour jouer en Crabos et Reichel. Avec des têtes connues du Rugby Club Nîmois comme Anthony Parmene, Louis Bonnaure, Brice Binard ou Édouard Méré. En 2012, il intègre le centre de formation de Narbonne avant de retourner au Pays pour jouer avec son club en Fédérale 1. Une aventure de courte durée, la faute à une grosse blessure à la cheville. Il en profite pour s'ouvrir à d'autres horizons. Direction Marrakech où son grand-père tient un Ryad. Remis de sa blessure, il rentre en France à Chateaurenard pour y jouer la saison dernière en fédérale 2. "Je me souviens encore du match au stade Kaufmann. On avait pris cher ! L'après-midi avait été très longue...". Il a donc franchi cette saison le Rhône pour rejoindre les rangs du club nîmois avec une grosse envie, lui qui n'a plus joué depuis le mois d'avril. "J'aime le combat. Cette équipe à un vrai potentiel qui peut lui permettre de réaliser de belles choses  ! Il me tarde de de m'y filer de nouveau". Allez plus que quelques jours.